Analyse cartoonesque #1 : Tarzan

Nouvelle petite rubrique sur le blog où je vous propose une vision décalée et débile des plus célèbres dessins animés ! En effet, aujourd’hui quand je re-regarde des Disney, je n’arrive plus à les visionner avec mon regard d’enfant innocent, du coup j’ai décidé de vous livrer ma vision, d’adulte souillée par la société. Cette fois-ci on s’attaque à Tarzan, par les studios Disney sortit en 1999 ! Tout d’abord, j’adore ce film, et si vous ne l’avez pas encore vu, ça va faire 17 ans qu’il est sorti, gros coup de vieux, je sais, mais c’est un classique alors foncez (puis évidemment, il y aura du gros spoil dans l’article) !

Tarzan déjà ça commence fort, tempête et dérive d’un bateau qui s’écrase sur les vagues, mais heureusement la gentille souris de Disney avait prévu une barque pour ne sauver que les parents de tarzan, pardon ? Vous avez parlé d’un équipage ? Bref, on n’est pas là pour relever toutes les incohérences du film, ça serait trop long (comme ma bite, oh non on va commencer avec ces blagues vulgaires *shame*). Après ce moment intense vient une superbe chanson de Phil Collins qui t’embarque direct dans la jungle à construire une cabane dans les arbres *danse danse danse*.

Malheureusement, les parents de tarzan n’auront pas le temps de faire chambre d’hôtes ou hôtel 3 étoiles dans leur villa dans l’arbre, parce que, non mais attendez deux minutes : quand je les ai vu arriver sur l’île avec leur barque toute moisi, je n’avais pas imaginez qu’ils avaient ramené brico-dépôt !

11&

Y a quand même une différence de level : je n’imaginais pas un palace sur un baobab géant quand je les ai vus avec leurs 3 planches (non, en vrai ils sont arrivés bredouille sur l’île) . Ils auraient aussi pu y faire un parcours d’acrobranche !

Puis la suite de l’histoire on l’a connait tous, les parents se font zigouiller, comme dans presque tous les Disney, mais c’est pour ça qu’on les aime : A MORT LES PARENTS ! Et Kala vient récupérer le bébé après un terrible (et ridicule) combat contre le guépard. On remarquera qu’à l’époque on n’avait pas peur de montrer des corps fraîchement tuées à un jeune public d’enfants :

ergdgTraumatisme enfantin x 10 000 (où était le CSA ?)

Après ce choc et le réconfort de savoir que Kala va s’occuper de Tarzan comme son propre fils, parce que rappelons le (au cas où si vous n’avez pas vu le film, bande d’incapable), Kala et cœur jack ont perdu leur enfant qui lui est aussi est tombé dans les griffes de la bête. Niveau morts et bonne ambiance ont est pas mal, à 20 mn du film on regrette un peu d’avoir lancé «Et si on regardait Tarzan ! Ouais trop bien ! Ça va nous rappeler de bons souvenirs» et le film te rappelle que non ma jolie, la vie c’est qu’une grosse chienne.

Et si tu n’étais pas déjà au fond du trou émotionnellement, on t’en remet une couche avec Kerchak, qui n’accepte pas tarzan et qui lance cette phrase mythique «j’ai dit qu’il pouvait rester, ça ne fait pas de lui mon fils» ET BOUM ! A côté les problèmes parentaux du genre «il n’est pas fière de moi, je ne suis pas devenu vétérinaire comme il l’aurait voulu » c’est de la nioniotte, tarzan lui il a rien fait, il est juste humain, alors on va criez tous ensemble : vive le racisme Kerchak !

frefgoù est SOS racisme ?

On arrive ensuite à personnellement ma partie préférée du film, quand Tarzan grandit sur un fond de musique et qu’il arrive à l’âge adulte, mais pendant cette période, on remarque que tarzan avait déjà TOUT compris de notre monde : déjà, Tarzan il est à la pointe de la mode et il arrive à gagner son pagne en toute circonstance, même en faisant un triple salto arrière sur une liane, alors que y en a qui ne savent même pas cacher leur service 3 pièces.

30fc220fa83a425991ebdf312b231191

Il arrive même à le garder en driftant comme un dieu sur un arbre qui fait des tourbillons, parce qu’au fond, on sait que des formes d’arbre comme ça, ça n’existe que dans le monde de Mickey, mais si le gars fais ça sur un peuplier je suis désolée, mais ça le fait pas.

Bref, Tarzan c’est avant tout un skateur de la jungle, il glisse avec la plante de ces pieds bien cornés sur les branches, et il impose le respect.

giphyEt puis Tarzan c’est aussi un précurseur du végétalisme. Et ouais ma gueule, en 1999 le gars il avait déjà tout compris, toi tu débarques, mais lui, il a pas attendu que le régime soit démocratiser, il mangeait déjà des fricassées de Quinoa et des poilées de tofu. Tout était bio dans sa bouche, il récoltait directement à la source avec zéro émission de CO2. Il se déplaçait à pied, avec la force de ces jambes, donc toi avec ton « overboard » tu peux te cacher !  Bon ok les rageux diront : « il a buté un guépard, c’est pas veggie ! », mais c’était parce qu’il était méchant, et qu’il avait tué ses parents, donc ça se comprend #TeamTarzan #SolidaritéHumain.

Et puis en plus, il parle, et vit avec des singes et des gorilles ! Il avait déjà compris que le monde aller mal tournée, il a préféré vivre avec des gens simples qui ne te demanderont pas d’enlever tes chaussures à l’intérieur de leur maison. Il savait déjà tout, mais vous allez me dire : pourquoi alors à la fin il se fait quand même berner par les méchants alors qu’il savait que les hommes c’était tous des pourris. Et je ne répondrais qu’une chose : la discrétion et le secret ! Bah oui ! Si Tarzan avait dit à Clayton « vtf moi j’reste avec mes frères les singes», il aurait compri que Tarzan n’était pas débile et qu’il comprenait son petit piège depuis le début ! Alors que là Tarzan avait une longueur d’avance sur ces coloniaux anglais pas du tout gentils. Il a même pensé à tout puisque dans cette lutte final deviné qui est mort ? KERCHAK ! Vous croyez que Tarzan et lui c’étaient réconciliés en mode Best Friends Forever, mais là encore, embrouille, c’étai juste pour se venger de l’avoir exclu pendant tout ce temps. Tarzan en vrai, c’est illuminati, mais chut. D’ailleurs, la scène final entre tarzan et Clayton est tellement bien ficelé (tu l’as ?) et toujours aussi traumatisante pour un jeune public !

f2b9dfafda8652d258006295b117a682

Mais bon, Tarzan c’est pas que de la trahison, des morts violentes, et des tartes vegans, c’est aussi et avant tout une belle histoire d’amour, avec Jane, un personnage féminin qui n’est pas une princesse dans le pétrin, mais qui quelqu’un de cultivé, d’intelligente et même de touchante ! On ne sait finalement que très peu de chose d’elle, a part qu’elle est anglaise et qu’elle vient dans la jungle étudiée des gorilles avec son papa. Quitte à faire un Tarzan 2 (oui il existe), autant nous montrer la suite, avec des disputes pour savoir qui à utiliser tout le rouleau de feuille de PQ, où si eux aussi on construit un 3 étoiles sur un arbre ! Nous méritons de savoir ! Parce que la morale de fin de Tarzan, c’est quand même : fuck la société, nous on va sauter de liane en liane en criant : OOOOOH iiii OOOOOOOH iiiOOOOOOOH iiiiOOOOOOOH iiOOOOOOOH !!!!

disney-bachelor-tarzan.gifd


– Instant culture et vraie histoire, instant je sais lire wikipéida –

Cette instant vous permet de raconter des anecdotes sympa en soirée et de briller en société.

Tarzan n’a jamais existé dans la vraie vie, c’est un personnage de fiction crée par Edgar Rice Burroughs (qui a aussi créé John Carter). Dans son œuvre original, Tarzan est très différent de celui Disney, la première chose qui m’a marqué est que ce vrai nom est : John Clayton III, Lord Greystoke, surprenant quand on sait que le méchant du film d’animation s’appelle Clayton. Mais le plus triste dans tout ça, c’est que dans la « vraie » histoire Jane ne sert A RIEN ! Tarzan apprend a lire tout seul grâces à des ouvrages laissés par ses parents, et il parle un anglais PARFAIT.

De plus,Tarzan va rencontrer des noirs autochtones et non des petits anglais blancs d’Europe. Ce n’est que bien après qu’il rencontre Jane Porter avec qui il va aller en Amérique puis en Angleterre, a noté qu’on ne sait aussi que très peu de chose sur Jane dans le bouquin. Ces deux tourtereaux auront un fils, qui pendant sa crise d’ado va vouloir retourner dans la jungle pour faire comme son papa, et c’est à ce moment-là seulement que Tarzan et Jane retourneront à la vie sauvage avec leur fils.

L’œuvre à donc été adapté et ré-adapté par la suite pour aboutir au Tarzan qu’on connait aujourd’hui mais Tarzan est lui-même inspiré d’un personnage nommé : Saturnin Farandoul, son histoire est beaucoup moins drôle puisque lui échoue tout seul sur l’île alors qu’il n’est encore qu’un tout petit bébé, puis il sera ensuite recueilli par des singes.


– Playlist du film, pour danser toute la nuit avec tes amis –


Voilà, c’est la fin de cette analyse cartoonesque, j’espère que ce concept d’article vous plaît, le but étant de faire rire avec des remarques non pertinentes sur le film. Etant donné que c’est le tout premier (j’espère d’une longue lignée), j’attends avec impatience vos retours, afin de le faire évoluer et d’améliorer le concept. Allons maintenant faire un karaoké géant pour chanter en boucle toutes les chansons du film (quoi je suis la seule? ^^) ! En attendant je vous laisse avec Tarzan, le vrai dans la vraie vie :

« Je valide l’inscription de ce blog au service Paperblog sous le pseudo pomelousse ».

Publicités